HUILE DE ROSE DE PUSHKAR

HUILE DE ROSE DE PUSHKAR 

Cette huile de parfum à la « ROSE DE PUSHKAR » est plus particulièrement destinée aux femmes amoureuses de la ROSE. Ses fragrances sont éminemment florales et fraîches, vraies, pures, brutes et persistantes. Cette petite merveille nous emmène au cœur de la rose  Son odeur puissante, comparable à celle des roses anciennes, ravira toutes les inconditionnelles de la « Reine des Fleurs »..

EXCLUSIVITÉ www.encens-naturels.com

15,00 €
TTC
Modèls
Quantité

ORIGINES 

La rose est la fleur des rosiers ou arbustes du genre Rosa de la famille des Rosacea. La rose des jardins se caractérise avant tout par la multiplication de ses pétales imbriqués qui lui donne sa forme caractéristique.

L’existence des roses remonte bien avant l’antiquité, preuve en est les fossiles retrouvés dans l’ouest américain et datés de plus de 40 millions d’années.

Ses couleurs sont multiples allant du blanc intense au rouge foncé à pourpre en passant par le jaune et toutes les nuances intermédiaires. Ses odeurs varient aussi  d’une plante à l’autre mais, malheureusement, de nos jours les nombreuses roses de cultures sont trafiquées et ne comportent plus aucunes odeurs. Iil faut pour cela privilégier les roses anciennes. La ROSE DE PUSHKAR fait partie de ces roses exceptionnelles qui  sont les fortement odoriférantes. D’ailleurs, ces dernières se vendent sur tout le territoire indien et sont même exportées dans le monde entier pour célébrer diverses cérémonies religieuses hindous tant leur odeur est unique. 

La rose est très populaires. On la retrouve dans de nombreux jardins et dans la composition des bouquets de fleurs des plus classiques. 

Elle est ainsi devenue la « reine des fleurs » dans le monde occidental. La rose est aussi l’une des plantes les plus cultivées au monde où elle occupe la première place dans le marché des fleurs.

HISTOIRE

Les roses sont cultivées en Chine et en Perse depuis cinq mille ans et en Grèce depuis l’âge du bronze. Littérature et poésie antiques se réfèrent souvent à la rose  sans qu'il soit aisé d'en définir l'espèce ou la variété avec certitude.

Théophraste, philosophe de la Grèce antique (IVe siècle av. J-C) parle le premier de la culture de la rose dans ses ouvrages, « Des odeurs » et « Histoire des plantes », où il parle du rosier comme d'un « sous-arbrisseau ». Il écrit que les roses se reproduisent par fragments de en comparant ses boutons à ceux des grenades et lie le parfum des roses à leur terroir. Il classe également toutes les roses sous la dénomination de « sauvage ».

Le mot rose est attesté en français au début du xiie siècle et il remonte au latin rosa, rosae, substantif féminin qui désignait aussi bien la fleur que le rosier lui même. Il est intéressant d’apprendre que le mot arabe ward (fleur) devient Wardi pour désigner la rose et proviendrait du mot sanskrit vrad qui signifie « adoucir ». Nous savons en effet que la rose symbolise en elle-même la douceur de vivre, l’amour pur et l’apaisement d’où l’expression populaire « voir la vie en rose ». 

Hérodote rapporte que le roi Midas emporta des roses dans son exil en Macédoine lorsqu’il fut chassé de Lydie par les Perses au VIe siècle av.J-C.

Pline l’Ancien dans son Histoire Naturelle décrit vingt sortes de rosiers nommées par le nom de leur lieu de provenance. Leurs descriptions permettent des suggestions d’identification.

Les Romains utilisent l’essence de rose en grande quantité comme les pétales. Ils confectionnent des couronnes et des guirlandes de pétales, en jonchent le sol et en remplissent des coussins. Lors des banquets, si une rose est suspendue, hommage à Harpocrate, dieu du silence, les invités doivent garder secrètes les paroles échangées « sous la rose ».

Les Romains en utilisent de telles quantités que la culture de la rose devient localement une activité économiquement importante et que Rome importe aussi par bateau des roses d’Égypte (dont c’est alors la plus importante exportation vers Rome).

Ainsi du VIe siècle av.J-C au IIIe siècle, durant toute cette période de domination grecque puis latine, les roses circulent de Perse en Angleterre, de Grèce en Égypte.

Au Moyen-Âge, comme pour la période antique, la rose est extrêmement présente dans la société laïque et religieuse.

Au VIe siècle les couvents cultivent des roses, le roi Childebert 1er possède une roseraie (des roses Paradis) dans son domaine de Saint-Germain-des-Prés.

Et au VIIIe siècle, le Capitulaire De Villis de Charlemagne, cite les roses parmi les plantes à cultiver. Au XIIe siècle, à la veille des croisades, Albert Le Grand note comme une large variété de rosiers déjà cultivés. 

Elle est appréciée pour sa beauté et sa senteur depuis l’Antiquité et louée par de nombreux poètes et écrivains depuis (tel Ronsard dans ce vers bien connu: « ...mignonne, allons voir si la rose est éclose ce matin... ») ainsi que des peintres pour ses couleurs et pour son parfum. 

Mythes et symboles 

Chez les Grecs, la rose était la fleur d'Aphrodite, déesse de l'amour.

Les Romains rattachent la rose à Vénus.

La rose aurait été blanche, mais rougie accidentellement quand Cupidon renversa son verre de vin sur elle.

Dans le Cantique des Cantiques, la rose symbolise Israël et dans le livre des Parsis la rose naît sans épines et n’en est armée qu’après l’apparition du génie du mal sur terre.

Vers l'an 400c la Rose Blanche (Rosa Alba) devient l’emblème de la Vierge Marie et est à l’origine de la dévotion catholique du Rosaire.

Puis, de nos jours, la rose a été adoptée comme emblème de nombreux partis et mouvement politiques.

Dans le langage des fleurs, la rose rouge est la fleur des amoureux, elle symbolise l’amour et les noces de rose symbolisent les 17 ans de mariage dans le folklore français.

La rose fleurie également dans de nombreuses expressions populaires comme: « Être frais comme une rose » (avoir un joli teint, l’air reposé), « Ne pas sentir la rose » (sentir mauvais), « Envoyer sur les roses » (éconduire), « Découvrir le pot aux roses » (découvrir la vérité), « Une histoire à l'eau de rose » (une histoire mièvre), et enfin, « voir la vie en rose » (ne pas se soucier du lendemain). 

PARFUMERIE 

La rose est l'une des matières premières les plus nobles dans la conception d'un parfum. Cette fleur sublime et radieuse, symbole de l’amour par excellence, est aujourd’hui considérée comme « La Reine des fleurs ».

Sa bonne senteur naturelle et sa beauté est très appréciée. Son odeur intense, sucrée, suave symbolise l'amour et la passion. On conçoit des fragrances à base de rose depuis l'Antiquité. 

Les parfums aux roses dégagent une fraîcheur naturelle, toute en harmonie, très appréciée par les femmes.

De nombreuses fragrances contemporaines sont conçues à base de rose car elle se marie merveilleusement bien avec toutes les familles olfactives. Bien entendu, on la retrouvera plutôt dans des compositions féminines florales.

EXCLUSIVITÉ www.encens-naturels.com

Flacon en verre avec "roll on" (petite bille permettant l'application du parfum)